Vous avez trouvé la formation qui vous convient et vous souhaitez connaître les formalités de financement ?

Selon votre statut – salarié, alternant, demandeur d’emploi, en reconversion… - vous trouverez sur cette page les principales solutions de financement proposées dans le cadre de la loi « Avenir Professionnel » n° 2018-771 du 5 septembre 2018.

 

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Le Compte Personnel de Formation permet aux salariés en CDI et CDD, mais également aux demandeurs d'emploi de constituer un crédit d'heures de formation. Ce compte s'alimente sur la base de 500€ par an pour un emploi à temps plein jusqu’à 5000€. Le CPF a vocation à financer les formations permettant d'acquérir une qualification répertoriée. 

Pour les moins qualifiés, le montant de base est de 800 euros avec un plafond à 8 000 euros.

Pour connaître le montant de vos droits à la formation dont vous disposez, vous pouvez consulter votre compte personnel de formation sur le site du CPF :

Vous pouvez également vérifier sur notre page dédiée si la formation que vous avez choisie est éligible au CPF :

 

Ce qui a changé depuis le 1er janvier 2019 pour le CPF

  • La loi Pour la liberté de choisir son avenir professionnel est entrée en vigueur le 1er janvier 2019, réformant l’apprentissage et la formation professionnelle. Voici les principaux changements opérés :
  • Le CPF est monétisé : les droits déjà acquis sont convertis à hauteur de 1 heure de formation égale à 15€.
  • Les listes des formations éligibles vont être supprimées et toute certification ou tout bloc de compétences inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) sera éligible.
  • Chaque individu peut consulter ses droits de formation sur un portail en ligne.

 

Que faire si vos droits sont insuffisants ?

Vous n'avez pas assez de droits pour financer votre formation entièrement ? Ou le coût de votre formation est supérieur au montant des droits acquis dans votre CPF ? En cas de nombre d’heures insuffisants pour financer votre formation, il existe des financements complémentaires également appelés abondements ou dotations permettant de compléter votre financement.

Ces heures complémentaires peuvent notamment être financées par :

  • Votre employeur
  • Vous-même
  • Un Opca ou un Opacif
  • Votre Région ou l'État
  • Pôle emploi
  • Ou l'Agefiph

Ces abondements en heures supplémentaires peuvent être prévus dans le cadre d’un accord collectif d'entreprise, de groupe ou de branche. Ils peuvent également être financés par les organisations gestionnaires d’un opérateur de compétences (OPCO) ou prendre la forme d’un abondement correctif variant selon que vous soyez salarié à temps plein ou à temps partiel, ou licencié à la suite du refus d’une modification de votre contrat de travail.

Retrouvez sur le site officiel moncompteactivite.gouv.fr les différents droits à la formation dont vous pouvez bénéficier et les abondements disponibles.

 

Vous avez encore des heures DIF mobilisables ?

Le droit individuel à la formation (DIF) a été remplacé en 2015 par le compte personnel de formation (CPF). Ces droits, d'un maximum de 120h soit 1 800€ - sont utilisables jusqu'en 2020. Après ils seront perdus. Vous avez jusqu’au 31 décembre 2020 pour les reporter sur votre CPF. 

 

Le Plan de Développement des Compétences (Ex. Plan de formation)

Le Plan de Développement des Compétences – anciennement Plan de formation – est mis en œuvre à l'initiative des organisations publiques et privées dans le cadre d'une démarche de gestion du personnel.
Vous pouvez vous rapprocher de votre service de ressources humaines afin de présenter votre projet de formation et connaître les possibilités de prise en charge.

 

Le Projet de Transition Professionnelle (Ex. Congé Individuel de Formation)

Depuis le 1er janvier 2019, le Projet de Transition Professionnelle remplace le Congé Individuel de Formation. Il permet aux salariés en CDI et CDD de s'absenter de leur poste pour suivre à son unique initiative la formation de son choix.

Sous condition d'ancienneté de 24 mois consécutifs ou non, ce congé peut être pris en accord avec l'employeur. De même, les frais de formation peuvent faire l'objet d'une prise en charge du FONGECIF ou de l’OPACIF auquel l'entreprise cotise.

N'hésitez pas à vous rapprocher du FONGECIF ou de l’OPACIF de votre région pour plus d'information.

 

Les contrats en alternance

Les contrats de professionnalisation, apprentissage et Pro-A permettent une évolution professionnelle ou un maintien dans l’emploi des salariés. Ils permettent d’acquérir ou de renforcer des compétences par l’obtention d’une qualification financée par l'employeur.

Le droit à la formation ne concerne pas que les salariés du privé ou du public. Vous êtes en alternance ou en contrat professionnel ? Vous pouvez bénéficier d’un financement de votre formation.

Vous êtes concerné par la reconversion ou la promotion par alternance (Pro-A) ?

 

L'Aide Individuelle à la Formation (AIF)

Vous êtes demandeur d’emploi ? Alors l'Aide Individuelle à la Formation est faite pour vous ! En effet, ce dispositif accompagne les demandeurs d'emploi en finançant l'acquisition de nouvelles compétences en vue de favoriser un retour rapide vers l'emploi. 

L’AIF de Pôle emploi peut venir compléter d'autres aides telles que celles des collectivités territoriales.

  • Rapprochez-vous de votre conseiller Pôle Emploi pour plus d'information.

 

Le financement personnel

Vous avez choisi votre formation mais vous ne disposez d’assez de droits acquis via votre CPF ? Vous manquez encore de financement malgré les nombreux dispositifs existants ? Sachez que vous pouvez tout à fait contribuer, partiellement ou intégralement, au financement de votre formation.

De même, les sommes investies peuvent être déduites de votre assiette d'imposition, qu'elles soient relatives aux frais de stage, ou aux dépenses pour l’acquisition d’un diplôme ou d’une qualification permettant l’amélioration de votre situation professionnelle.

 

Quel dispositif de financement choisir ?

Vous ne savez pas comment financer votre formation ? Consultez la synthèse des dispositifs en place dans notre tableau récapitulatif ci-dessous :

Dispositif Initiative Bénéficaires Financeurs

Plan de développement des compétences

Employeur

Salarié

Entreprise < 50 salariés : OPCO (OPérateurs de COmpétences)

Entreprise > 50 salariés : employeur

Compte Personnel de Formation (CPF)

Titulaire du CPF

Salarié

A partir de 2020, la Caisse des Dépôts et Consignation

Projet de Transition Professionnelle

Titulaire du CPF

Salarié + démissionnaire pour reconversion 

CPIR (Commissions Paritaires Interprofessionnelles Régionales)
Abondements possibles via l'entreprise, titulaire, etc.

Contrats en alternance

Employeur Salarié ou demandeur d'emploi selon le type de contrat OPCO

Aide Individuelle à la Formation

Conseiller Pôle Emploi Demandeur d'emploi Pôle Emploi
Financement personnel Salarié/demandeur d'emploi Salarié/demandeur d'emploi -

 

Découvrez notre offre de formation