Retour sur " Couverture Intérieure des bâtiments : le Nouveau Challenge des Réseaux Mobiles "

 

« Couverture Intérieure des bâtiments : le Nouveau Challenge des Réseaux Mobiles »

 

Huitième entretien Télécom ParisTalks
le 5 octobre 2017

 

Revivez l'événement en images,
retrouvez les présentations des orateurs et la synthèse de la table ronde

 

Michel Levy, Télécom ParisTech alumni, anime la conférence.

Présentation de Bernard Cathelain, Société du Grand Paris.

Présentation de Jean-Hyacinthe d'Ussel , Hub One.

Amphi comble pour cette conférence.

Présentation de Stéphane Daeuble, Nokia.

Table ronde : au micro Antonio Caselles, Axione, entouré de Bernard Cathelain, SGP, et Olivier Plantureux, TDF.

Au micro Arnaud Vamparys, Orange, à ses côtés , Olivier Plantureux, Orange, et Rémy Buclain, NeutralOP.

La table ronde.

Au micro, Gauthier Dereux, Huawei France.

 

 

Télécharger les supports de présentation

 

Présentation de :

Rémy BUCLIN - Fondateur - NeutralOP

Support de présentation Rémy BUCLIN

Présentation de :

Bernard CATHELAIN - Membre du Directoire - Société du Grand Paris (SGP)

Support de présentation Bernard CATHELAIN

Présentation de :

Gauthier DEREUX - Wireless Marketing - Huawei

Support de présentation Gauthier DEREUX

Présentation de :

Stéphane DAEUBLE - Responsable Produits Petites Cellules - Nokia

Support de présentation Stéphane DAEUBLE

Présentation de :

Antonio CASELLES - Responsable Agence Marketing IDF - Axione

Support de présentation Antonio CASELLES

Arnaud VAMPARYS - Vice-président Réseaux Radio - Orange

Support de présentation Arnaud VAMPARYS


 

Compte-rendu détaillé

Les 8es entretiens du numérique ayant pour thème « Couverture intérieure des bâtiments : le nouveau challenge des réseaux mobiles »  ont réuni  le 5 octobre des acteurs du domaine représentant à la fois les utilisateurs confrontés aux problèmes de qualité de la fourniture des services numériques dans les bâtiments et les opérateurs, industriels et aménageurs proposant des solutions pour améliorer cette qualité.

La conférence était animée par Michel Levy du  groupe Réseaux et Services de Télécom ParisTech alumni qui organise ces conférences en partenariat avec Télécom Evolution.

Rémy Buclin, fondateur de NeutralOP, bureau d’études en ingénierie spécialisé dans l’aménagement « réseaux sans fil » des bâtiments. montre en introduction que les performances numériques d’un bâtiment, c’est-à-dire la capacité d’obtenir une connectivité Internet, notamment par mobile, de bonne qualité à l’intérieur du bâtiment, font maintenant partie du cahier des charges des prestations à assurer lors de l’aménagement d’un bâtiment, au même titre que la desserte en eau, en électricité ou au tout à l’égout. Cela rappelle le « gaz à tous les étages » des immeubles du XIXème siècle !
 Les problèmes de couverture des réseaux mobiles publics dans les bâtimentssont  accentués pour les bâtiments récents construits selon les normes HQE (récemment durcies). Cette situation renforce la nécessité de prévoir des aménagements dédiés à l’intérieur des bâtiments.
Puis il évoque les rôles respectifs des bailleurs, des occupants et des opérateurs pour résoudre ces problèmes de couverture et procéder aux installations nécessaires, avec des questions : Qui achète le service ? Qui l’installe ? Qui va le payer in fine ?

Bernard Cathelain, membre du Directoire de la Société du Grand Paris, présente ensuite le Projet du Grand Paris Express, qui va se traduire par la construction, d’ici 2030, de 200 km de lignes nouvelles et de 68 gares, avec une première échéance : les Jeux Olympiques de 2024. La taille de ce projet n’a pas d’équivalent en Europe
Il insiste sur la prise en compte, en amont, des besoins des utilisateurs (2 M voyageurs/jour sont prévus), en particulier des besoins de connectivité Internet sur leurs smartphones (avec de plus en plus de vidéos !), dans les gares, les bâtiments en général et les métros principalement souterrains, mais partiellement aériens. Les besoins d’ores et déjà exprimés par les jeunes anticipent les besoins futurs. Et il ne faut pas oublier les besoins des exploitants des locaux et des réseaux. Et les applications IoT (Internet of Things) !
Ceci doit fonctionner, sans couture, pour tous les opérateurs et toutes les applications, dans les gares comme dans les trains arrêtés ou en mouvement !
La gratuité du roaming en Europe va favoriser les usages des voyageurs européens, en particulier pour la desserte des aéroports.
Bernard Cathelain montre la complexité du problème, notamment dans les gares, comme celle de Saint Denis Pleyel ou celle de Villejuif IGR, qui va descendre à 50 m de profondeur avec de nombreux niveaux.
 Son message est que ces besoins sont pris en compte dans les cahiers des charges, avec une anticipation de ces besoins jusqu’en 2030, y compris en 5G.
Pour l’ensemble des acteurs, il y a un triple défi : disposer des fréquences, faire fonctionner les services dans un environnement complexe, et gérer toutes les interactions posées par cette coexistence, tout cela en limitant les expositions aux ondes électromagnétiques conformément aux normes sur ces sujets. Et sans oublier la mise à disposition des locaux techniques nécessaires.

Arnaud Vamparys, VP Réseaux Radio chez Orange, décrit les problèmes posés pour la couverture interne des bâtiments, accentués par la montée en fréquence et la croissance des débits.
Les normes HQE conduisent les vitriers à ajouter un film métallique dans les vitrages, ce qui crée un effet « cage de Faraday » : Orange travaille avec les industriels du vitrage pour développer de nouvelles générations de vitrage, permettant une meilleure propagation des bandes de fréquence utilisées par les réseaux mobiles.
Puis Arnaud Vamparys montre les possibilités d’optimiser la couverture intérieure des bâtiments par des analyses techniques de la propagation des ondes , grâce à des outils de modélisation et des mesures.
Ces analyses permettent d’optimiser la localisation des équipements nécessaires tels que les femtocells, les WiFi Extenders, pour les habitations privées, les pico-cells ou  les DAS (Distributed Antennas Systems) actifs ou passifs, … pour les locaux publics ou professionnels selon leurs tailles.
Arnaud conclut en rappelant le rôle de leader d’Orange dans ces domaines et… leur volonté de le rester.

Jean-Hyacinthe d’Ussel (Directeur des Relations Opérateurs chez HubOne)  présente HubOne, filiale à 100 % d’Aéroports de Paris, qui, à partir de son expérience de réseaux radio dans des zones complexes (par exemple les zones de tri des bagages) telles qu’on les trouve dans les aéroports de Roissy et d’Orly, a élargi son domaine d’activités, comme opérateur spécialisé et intégrateur au service d’autres acteurs économiques (4500 clients aujourd’hui).
Jean-Hyacinthe d’Ussel décrit les techniques utilisées dans les réseaux publics (WiFi) et professionnels (Tétra) dont HubOne a la charge. Il évoque le concept de BTS Hotel, qui, pour les lieux publics, comme pour les grands lieux privés (tels que le siège d’une société), permet, par la mutualisation entre les opérateurs, de rendre les DAS plus compétitifs et donc utilisables pour des superficies inférieures à 10 000 m². Cette évolution vers une infrastructure unique permet aussi, sur le plan du business model, d’évoluer d’un modèle de « cost sharing » vers un modèle « neutral host ».
Actuellement, dans un lieu public comme l’aéroport de Roissy, se superposent plusieurs réseaux : réseaux DAS pour les opérateurs mobiles, un réseau DAS pour les réseaux professionnels Tétra et INPT et un réseau WiFi. HubOne étudie la possibilité de mutualiser certains éléments des réseaux DAS pour en diminuer les coûts, mais sans mettre à risque la séparation des réseaux et l’indépendance des réseaux professionnels dont le fonctionnement en cas de crise doit être maintenu.
HubOne a également un réseau pilote en LTE professionnel à 2,6 GHz, destiné à remplacer à terme les réseaux Tétra et INPT.

Gauthier Dereux, en charge du Marketing Wireless chez Huawei, présente les solutions développées par Huawei pour résoudre les problèmes de couverture intérieure des bâtiments, et donne des exemples de réalisation, notamment pour des bâtiments publics (aéroports) et des immeubles de bureaux :
- des DAS (Distributed Antenna Systems) actifs, pour des applications multi-opérateurs (Single DAS)
- des pico-cellules, pour des applications mono-opérateur et multi-opérateurs (Lampsite). Gauthier donne l’exemple de pico-répéteurs collés aux plafonds dans des immeubles de bureaux.
- sans oublier les possibilités de micro-BTS outdoor pour améliorer la couverture des réseaux publics.

En termes d’évolution future, la 5G utilisera des fréquences plus élevées, ce qui augmentera les problèmes de pénétration des signaux dans les bâtiments : cela nécessitera la mise en œuvre de DAS actifs et renforcera l’évolution vers les applications multi-opérateurs.

Enfin, Stéphane Daeuble, responsable Produits Petites Cellules, chez Nokia rappelle que des améliorations sont aussi apportées aux performances des Macro-BTS, ce qui contribue à améliorer la couverture intérieure des bâtiments.
Dans le domaine des applications résidentielles, il évoque les femto-cells, qui sont maintenant des produits stabilisés.
Pour les applications professionnelles de grande ampleur, il souligne que les DAS sont des solutions coûteuses, difficilement upgradables et dont les coûts d’exploitation sont importants (dépense en énergie, génération de chaleur, …).
En utilisant le RAN sharing, on peut utiliser les picocells en multi-opérateurs (Flexi Zone Indoor Pico) dont Stéphane donne des exemples d’applications : un bâtiment au Canada, un centre commercial au Chili ou l’aéroport de Pékin.
Selon lui, les small cells sont le futur.
Nokia travaille à des solutions LTE dans les bandes non licenciées, telles que celles du WiFi à 5 GHz (Multefire), ou, aux US, le CBRS à 3,5 GHz, avec une amélioration de performances par rapport au WiFi.
Une vidéo illustre les nouvelles expériences rendues possibles pour les consommateurs (Multi Access Edge Computing & Edge Cloud Applications) par une meilleure couverture des bâtiments et par les possibilités de géolocalisation, notamment dans les centres commerciaux.

Table-ronde animée par Michel Lévy

Lire le compte-rendu de la table ronde

 


 

Si vous souhaitez être tenu informé des prochaines éditions des Télécom ParisTalks, les Entretiens du numérique,

merci de laisser vos coordonnées :

 

Je souhaite être informé(e)

 


Pour approfondir vos connaissances, découvrez nos formations sur la thématique de la conférence :

Formation Certifiante :

CES Ingénierie des réseaux mobiles (éligible au CPF)

MOOC :

Comprendre la 4G (actuellement ouvert)
FTTH

Formation courte (2 à 5 jours) :

Comprendre les réseaux mobiles pour dialoguer avec les experts
5G : état de l’art
Ingénierie des réseaux mobiles
HetNets, vers la 5G
Systèmes de communication sans fils : panorama de la chaine de transmission
Intégration d’antennes compactes dans les objets communicants SISO ou MIMO
WiFi et réseaux sans fil : concepts et mise en oeuvre
Conception, modélisation et caractérisation d'antennes
Radio cognitive et opportuniste : enjeux, contraintes et perspectives